Dans ma besace

Mon travail est fait de lenteur, je vous en ai déjà parlé précédemment. Il est également teinté de minimalisme. Je vois souvent quand j'anime des ateliers des photographes avoir avec eux beaucoup trop de matériel et au final ne pas utiliser 20 % de celui-ci. Je vous parle de minimalisme dans ma démarche de reportage et de photo de rue.

Libre de me mouvements et rapide dans mon approche mon matériel est stocké dans une besace photo KALAHARI K-31 dans laquelle je peux mettre mon fidèle Fuji X100 et mon non  moins fidèle Fuji XT avec son 75mm (50mm aps-c) et son 24mm (16mm aps-c). Je joue donc simplement avec ces trois focales fixes lumineuses. Dans une petite poche j'ai mon matériel additionnel : batteries, mini-trépied, filtres ND et pare-soleil. A tout cela je laisse une petite place pour un petit kit d'aquarelle avec un carnet. Enfin, mon très vieux fidèle couteau Suisse et une paire de couverts pliables car il y a toujours quelque chose à manger !

Simplement ces quelques lignes pour insister en plus de la lenteur sur le minimalisme du matériel. Il vaut mieux peu et bien. Puis cette approche permet de se concentrer uniquement sur ses images et son sujet. Alors prêts pour le minimum ?