Quotidien fragile

Si j'osais, si je quittais tout pour ne faire que cela. Prêter mes yeux aux autres pour les sensibiliser à certains sujets. Modestement par mes images faire évoluer les mentalités. Ni dieu, ni maître, assez solide, reconnu et sérieux pour être respecté. Ni riche, ni pauvre, simplement arriver à VIVRE. Si j'osais un jour vivre de mes images, de mon travail. Laissons la chance à ce doux rêve mûrir, il m'aide à tenir, je suis à bout et il est là à la fois si accessible et si loin. VIVRE et ne plus survivre...