Où j’essaie de me convaincre que l’humain est plein de bonnes intentions et je vous entraîne dans mes recherches urbaines

Le soleil éclaire de ses doux rayons matinaux les rues de la ville. A l’heure où dorment les braves gens, déjà je suis dehors errant tel un vampire en quête de lumière. Le vampire est une image d'ailleurs qui me correspond bien. Il passe discrètement, se joue de la lumière, a horreur des miroirs et guette sa proie pour en aspirer ce qui va lui permettre de vivre. Comme si mon âme hantait les rues de la ville qu’à force je crois connaître par coeur pour y faire je ne sais quelle rencontre.

 

Ces instants de vie je les pêche ici car la rue devient un miroir où tous face à nous même nous ne devenons plus que des acteurs, des spectateurs de ceux qui nous entourent. Cette vision je souhaite la partager avec d’autres qui idéalisent une vie autre que celle que l’on veut m’imposer