La pointe courte

La pointe courte est un quartier de pêcheurs de Sète qui fait le lien avec l'étang de Thau. Le quartier est devenu quasi mythique depuis que la cinéaste Agnès Varda lui consacra un film éponyme en 1954.

 

Ce quartier n'était à l'origine constitué que de cabanes de pêcheurs, construites de façon anarchique, pas reconnues officiellement par la municipalité. Si des petites maisons à un étage ont remplacé une à une les vieilles cabanes, la Pointe-Courte a conservé son état sauvage au bord de l'étang, avec un alignement de cabanons de pêcheurs.