Découvrir les cols des Pyrénées : LES SPANDELLES

Le col des Spandelles, situé dans les Hautes-Pyrénées est un écrin de verdure caché à l'abri du col du Soulor qui culmine à 1.378 m. Un de ces lieux sauvages et isolés qui vous donnent envie de quitter la société quelques heures pour vous retrouver en pleine nature. C’est un ancien lieu de chasse à la palombe aux filets. Je vous propose la  montée à mes yeux la plus belle par Etchartes du côté d'Artez d'Asson.

 

Vous êtes face à un vrai col Pyrénéen. Comment reconnaît-on un col Pyrénéen ? Il est court et monte fort au début, au milieu et à la fin. Le col constitue un passage entre Argeles-Gazost et Arthez d'Asson. Pour l'atteindre vous prenez la direction du col du Soulor, puis après Arthez D'asson, à Etchartes, vous prenez sur la gauche la D126 en direction du col des Spandelles. Vous attaquez tranquillement dix kilomètres de montée avec 860 mètres de dénivelé. La moyenne de la pente sur cette montée est de 8,5 % avec des passages à 13 %. Cette montée depuis Etchartes est très sinueuse et la route au revêtement granuleux n'est pas protégée du ravin. La pente est régulière, le seul répit se situe à 300 mètres du sommet. Tout le long la pente ne descend quasiment jamais en dessous de 8 %. La plupart du temps, ce col étant isolé et peu pratiqué, vous êtes seul dans cet espace isolé. Le paysage est magnifique et si vous grimpez sous le brouillard, un côté mystérieux se dégage de ces lieux. Du fait de la faible circulation, des animaux occupent parfois la route. Lors de ma dernière montée j'ai trouvé une biche qui traversait la route dans un virage, puis vers le sommet un troupeau de moutons qui occupait la route en signe de protestation.

 

Arrivé au col vient le moment de la descente. Si vous revenez sur vos pas, soyez prudent car la descente est pentue et sinueuse. La plupart du temps vous allez revenir vers Argeles-Gazost. La route est particulièrement dégradée dans ce sens avec des nids de poule profonds et dangereux pour les cyclistes à la descente. Anticipez, levez le pied, gérez tranquillement. Un col très particulier qui mérite que l'on s'y attarde.

Écrire commentaire

Commentaires : 0